Facebook après décès : 3 solutions pour gérer un compte en 2022

Suite au décès d’un utilisateur Facebook, et sauf directive particulière laissée par l’internaute de son vivant, son compte erre indéfiniment. Pourtant, la non-gestion du compte après-décès pose de nombreux problèmes tant à la famille, qu’aux proches et aux autres contacts. Voilà pourquoi Repos Digital vous explique dans cet article les 3 solutions qui s’offrent à vous pour gérer le compte Facebook suite au décès de son propriétaire.

Pourquoi gérer un compte Facebook après le décès de son propriétaire ?

Facebook, réseau social massivement utilisé en France est le compte numérique qui interpelle le plus suite à un décès. Plus généralement, c’est l’ensemble des réseaux sociaux, de par leurs notifications et rappels automatiques qui dérangent le plus. De toute évidence, les proches supportent rarement les rappels annuels d’anniversaires, les suggestions déplacées ou l’affichage de souvenirs à des moments inappropriés. De même que les notifications initialement insignifiantes peuvent devenir particulièrement maladroites. Par exemple, Une jeune femme a déjà témoigné recevoir des notifications de demande de vie d’une personne décédée sur Candy Crush. Le scénario catastrophe à éviter reste le piratage du compte par un individu malveillant. Vol de données, viol de la vie privée, usurpation d’identité, cyberharcèlement sont autant de conséquences désastreuses pour la famille. Julien Ménielle, alias Dans Ton Corps sur Youtube, a par exemple témoigné du piratage du compte Facebook de sa maman, un an après son décès.

Qui peut décider du devenir du compte Facebook d’une personne décédée ?

Aujourd’hui, quiconque en possession d’un acte de décès, d’une carte d’identité et d’une preuve d’un lien de parenté avec le défunt peut gérer son compte Facebook. Attention, cette décision a de grandes conséquences et impactera l’ensemble des contacts du défunt. C’est pourquoi nous recommandons d’en parler avec l’ensemble des héritiers afin d’avoir une décision réfléchie et collégiale qui conviendra à tous.

Solution n°1 : transformer en compte de commémoration

Transformer un profil en compte de commémoration est une solution moins répandue que la suppression définitive du compte. Cependant, c’est une solution que nous recommandons car cela stoppe toutes les notifications et sécurise l’accès au compte. Or, vous gardez la possibilité de supprimer plus tard ledit compte, si vous changez d’avis.

Concrètement, voici les principales caractéristiques d’une transformation :

  • L’expression « En souvenir de » est affichée à côté du nom de la personne sur son profil.
  • Selon les paramètres de confidentialité du compte, les amis peuvent partager leurs souvenirs sur le compte de commémoration.
  • Les contenus partagés par la personne (par exemple, des photos ou des publications) restent sur Facebook et sont toujours visibles par les personnes avec qui ils ont été partagés.
  • Les profils de commémoration n’apparaissent plus dans les espaces publics.
  • Personne ne peut se connecter à un compte de commémoration.
  • Seul le contact légataire peut administrer le compte de commémoration.

Afin de transformer le compte d’un proche en compte de commémoration, nous avons rédigé un guide accessible ici.

Solution n°2 : supprimer définitivement le compte et les données associées

Supprimer le compte Facebook d’un proche défunt est une solution définitive. Cela reste malgré tout la décision la plus commune aujourd’hui. Comme la transformation en commémoration, la suppression stoppe toutes les notifications automatiques liées au compte de votre proche. Cette solution sécurise la vie privée et l’identité du défunt en empêchant quiconque de se connecter au compte, modifier le profil et d’accéder aux messages. L’ensemble des conversations que vous avez eu avec le défunt restera disponible pour vous. En revanche, la mention « Utilisateur supprimé » sera affichée au lieu du prénom et de la photo de votre proche. Pensez à télécharger les souvenirs du profil que vous souhaitez conserver avant d’initier la suppression.

Afin de supprimer le compte Facebook d’un proche, nous avons rédigé un guide accessible ici.

Solution n°3 : laisser le compte tel quel

Laisser le compte tel quel est la solution que nous ne recommandons pas. Facebook n’est pas un réseau social adapté dans ce contexte. Pourtant, c’est la solution choisie par certaines familles disposant de l’adresse et du mot de passe du défunt. Effectivement, elles décideront de continuer à alimenter le compte à titre commémoratif (par exemple, en postant des nouvelles publications ou en modifiant la photo de profil). Cependant, nous avons beaucoup de relations sur Facebook et tout le monde n’appréciera pas cette manière de commémorer. Le deuil est propre à chacun. Là où la plupart trouveront ces notifications particulièrement incongrues, une minorité en profitera pour avoir une pensée commémorative. Il est important de penser et respecter le choix de cette communauté émotionnelle rassemblée autour de la commémoration.

Pour les familles souhaitant commémorer leur proche en ligne, des solutions dédiées et spécifiquement conçues existent.

Demandez l’avis d’un expert

Repos Digital accompagne les familles dans la gestion de toute la vie numérique d’un proche défunt. Que ce soit pour Facebook ou n’importe quel autre compte, plus de 300 familles nous ont déjà fait confiance. Demandez conseil auprès de nos experts et faites-vous accompagner de A à Z dans toutes vos démarches.

Envoyez-nous un message

Merci ! Nous vous contacterons dès que possible.
Quelque chose s'est mal passé lors de l'envoi du formulaire.
Veuillez vérifier vos informations et réessayer.